Les Bois du Poitou

! Attention ! nous sommes victimes de plusieurs usurpations d'identité sur internet. Merci de passer vos commandes uniquement sur ce site, par téléphone ou par mail.

 

CONSULTEZ NOTRE RUBRIQUE "NOS CONSEILS" !

L’énergie de la forêt

Commandez !

» » Quel est le secret de la longévité des arbres ?

secret, longévité, arbres - Les Bois du Poitou

Quel est le secret de la longévité des arbres ?

Les arbres bénéficient d'atouts que les humains n'ont pas...
Découvrez comment les arbres arrivent à vivre si longtemps en défiant le vieillissement !

 

L'estimation

L’âge des arbres peut être estimée de différentes façons :

  • Par prélèvement de carottes pour d’nombrer les cernes ;
  • Par datation au carbone 14.

 

Beaucoup d’arbres très vieux pourraient l’être encore plus mais il est parfois difficile de déterminer l’âge exact. La partie la plus ancienne du bois de l’arbre est souvent pourrie.

Des estimations sont donc établies en fonction de la taille de l’arbre et du taux de croissance présumé.

 

Les plus vieux recensés

If de Llangernyw

L’if qui se dresse au-dessus de l’église Saint-Didain du cimetière de Llangernyw (Nord du Pays-de-Galles) a entre 4 000 et 5 000 ans.

Il aurait donc connu l’âge de bronze !

L’arbre est fragmenté et sa partie centrale a été perdue, laissant plusieurs énormes ramifications.

La circonférence du tronc de l’arbre au niveau du sol est de 10,75 m.

 

Mathusalem

Le pin bristlecone de la forêt d’Inyo (White Mountains Californie), Mathusalem, est encore plus âgé : 4 789 ans.

Il a été dénommé ainsi en référence à Mathusalem, personnage de l’Ancien Testament décédé à 969 ans.

Il s’agit sans doute du plus vieil arbre unitaire (non clonal) de notre planète.

Il est situé à une altitude de 3 350 m au-dessus du niveau de la mer. Plus aucun bourgeon n’a été observé sur ses ramifications.

Son emplacement exact est volontairement caché du grand public afin d’éviter tout acte de vandalisme.

 

Prometheus

Ce pin de bristlecone est âgé probablement de plus de 5 000 ans. Situé au Névada, il pousse au niveau de l’étage alpin dans un pierrier inhospitalier.

Il doit son nom à Prométhée, qui d’après la Théogonie d’Hésiode, créa les être humains à partir d’une motte d’argile.

Alors que l’arbre ne fait guère plus de 5 m de hauteur, qu’il ne porte d’écorce que sur une toute petite fraction de sa large circonférence, il est abattu le 6 août 1964 par Donald Rusk Currey, un doctorant et un membre du service des forêts des États-Unis à des fins de recherche sur la dynamique des climats du petit âge glaciaire par dendrochronologie et alors que son âge n’était pas encore connu.

 

Les colonies clonales

Il existe aussi des colonies clonales dans lesquelles aucun tronc d’arbre individuel ne peut être remarquablement âgé, mais dont l’organisme dans son ensemble peut être considéré comme très ancien.

Une colonie clonale peut survivre beaucoup plus longtemps qu’un arbre individuel. Elle est considérée comme un seul organisme vivant (arbre coloniaire) car toutes ses souches proviennent d’un système racinaire unique.

 

Pando

Pando (forêt nationale de Fishlake, Utah, États-Unis), est une colonie de 47 000 peupliers faux-trembles couvrant 43 hectares dont l’âge est estimé à au moins 80 000 ans voire, selon certains, un million d’années, bien que les carottes de cernes d’arbres indiquent des arbres individuels âgés en moyenne d’environ 130 ans.

Il s’agit du plus ancien arbre clonal connu.

 

Old Tjikko

Découvert en 2004 par le géologue Leif Kullman, professeur à l’Université d’Umea, qui l’a baptisé « Old Tjikko » en hommage à son chien mort.

Ses racines ont été datées de 9 550 ans au carbone 14.

Il est haut de 4 m, et pousse isolé à une altitude de 910 m au pied d’une montagne de 1 184 m.

Ayant germé vers 7 550 av. J-C, après la fin de la dernière période glaciaire, il s’agit en réalité d’un des clones issus de la plante mère.

 

Comment les arbres défient-ils le vieillissement ?

Apparemment, ils bénéficient d’atouts que les humains n’ont pas.

Il semble que leurs gènes ne mutent pas et ne soient pas endommagés au fil du temps.

De nouvelles cellules toujours saines s’ajoutent à chaque cycle de croissance. Leur système vasculaire permet à une partie de survivre si une autre dépérit.

Ils ont la capacité de remplacer leurs organes abimés et même pour certains de faire des clones.

 

Nous nous engageons à vous fournir les meilleurs conseils et recommandations pour vous accompagner dans vos choix et dans votre vie quotidienne.

Pour plus de renseignements sur nos produits, n’hésitez pas à nous contacter !

 

Laisser un commentaire
Envoyer
L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter