Les Bois du Poitou

LE GRANULÉ EST EN BAISSE À PARTIR DU 2 AVRIL 2024 ! 🚨

L’énergie de la forêt

Commandez !

» » Tout savoir sur la forêt française

tout savoir, forêt, française - Les Bois du Poitou

Tout savoir sur la forêt française

Trop souvent méconnue du grand public et vectrice d’idées reçues qui persistent encore par manque d’informations, la forêt française ne manque pourtant pas d’intérêt…
Dans cet article, apprenez-en davantage sur cette précieuse ressource !

 

  • Qu'est-ce qu'une forêt ? L'Organisation des Nations Unies (ONU) pour l'alimentation et l'agriculture qualifie de forêt : un territoire qui occupe une superficie d'au moins 5 000 m2 et sur lequel poussent des arbres. Le couvert boisé doit être de plus de 10% et la largeur moyenne du territoire, d'au moins 20 mètres.

"L'origine du mot forêt est complexe. Il a remplacé à partir du XIIème siècle, sous la forme forest "vaste étendue de terrain peuplée d'arbres", l'ancien français selve, du latin silva, "forêt".

 

  • Nous entendons trop souvent dire que les forêts "appartiennent à l'États" or, celui-ci détient seulement 1/4 de la forêt française. Les 3/4 restants, soit 12 millions d'hectares appartiennent à des propriétaires privés.

"On dénombre aujourd'hui 3,5 millions de propriétaires privés soit plus de 5% de la population française : chacun possède en moyenne 4,5 hectares."

 

  • L'acquisition d'une forêt moyenne ou de grande superficie s'avère difficile car leur nombre est limité. En effet, seulement 88 propriétés de plus de 100 hectares sont vendues chaque année. Cette difficulté est renforcée dans la mesure où il faut attendre environ 80 ans avant qu'une forêt ne revienne sur le marché. Si la forêt est aujourd'hui de plus en plus perçue comme un espace naturel utile pour les loisirs, historiquement, les espaces boisés remplissaient avant tout d'autres fonctions.

 

  • L'Homme a toujours eu besoin du bois fourni par la forêt pour vivre, que ce soit pour la construction, l'industrie ou bien l'énergie issue de sa combustion (chauffage et cuisine). La protection de la forêt en quelques date :
    • 1291 -> Création du Corps des Maîtres des Eaux et Forêts ;
    • 1669 -> Ordonnance de Colbert portant règlement général pour les eaux et forêts (vise à restaurer et protéger la ressource en bois) ;
    • 1824 -> Création de l'école Nationale des Eaux et Forêts ;
    • 1827 -> Promulgation du Code Forestier qui rassemble l'ensemble des textes législatifs et réglementaires concernant la protection et la gestion de la forêt.

"L'évolution de la forêt française est imbriquée dans celle de la société."

 

  • L’agroforesterie désigne les pratiques, nouvelles ou historiques, associant arbres, cultures et /ou animaux sur une même parcelle agricole. Cultiver avec les arbres combine l’innovation, le savoir-faire et un retour à l’évidence. Les systèmes agroforestiers sont ancestraux, variés, présents partout dans le monde. Les apports de l’arbre en milieu agricole sont multiples :
    • Restauration de la fertilité des sols ;
    • Garantie de la bonne qualité et de la quantité de l’eau ;
    • Amélioration de la biodiversité et les trames écologiques (trame verte) ;
    • Stockage du carbone pour lutter contre le réchauffement climatique ;
    • Amélioration de la production ;
    • Diversification de la production.

 

  • A la fin de l'ère primaire, quand le climat était chaud et humide sur la Terre, l'enfouissement successif des grandes forêts a donné lieu au fil des millénaires à la constitution du charbon. On le trouve à différents stades de maturation : la tourbe, la lignite, la houille, l'anthracite. Le charbon est aujourd'hui exploité soit dans des mines souterraines, soit à ciel ouvert quand il est proche de la surface. Le charbon est encore la première source d'énergie mondiale utilisée pour la production d'électricité mais surtout la plus polluante. Il représente 44% des émissions de CO2 dans le monde ainsi que 40% de la production mondiale d'énergie. Selon l'ONU, les pays du G20 sont responsables à eux seuls de 80% de la consommation d'énergie issue du charbon dans le monde.

 

  • Au même titre que le carbone 14, le bois offre une méthode de datation précise (à 1 an près). C'est ce que l'on appelle la dendrochronologie. Chaque année, un arbre croît d'un cerne. Si les conditions météorologiques ont été satisfaisantes pour cet arbre, le cerne est large. Dans le cas contraire, il est mince. C'est sur le décompte des cernes de croissance annuelle des arbres que repose la dendrochronologie. Mais cela va plus loin. En effet, les arbres réagissent aux conditions environnementales et la croissance des cernes reflète son influence. Les arbres subissent le changement climatique et se développent alors moins bien. La dendrochronologie permet ainsi également de tirer des conclusions sur le climat passé et ainsi mieux anticiper l'avenir.

 

  • Lors de la création du premier code forestier, on estime à 14 millions d'hectares de forêt (25% de la France). Au XIIème siècle, la construction de bateau pour le commerce fait disparaître les chênes centenaires et les premières industries utilisent énormément de charbon de bois dans les fourneaux. En 1669, le réforme de Colbert vise à la protection des massifs surexploités. A la Révolution, on constate que les industries, le chauffage, la construction ont eu des conséquences néfastes sur les forêts. Les arbres sont exploités à moins de 50 ans. En 1820, on estime de 6 à 7 millions d'hectares le couvert forestier en France. Aujourd'hui, la forêt recouvre 31% du territoire français métropolitain. Attention à ne pas commettre les erreurs du passé en voyant la forêt comme uniquement une ressource pour l'industrie.

 

  • Le code forestier est un document juridique destiné à la protection et la mise en valeur des forêts et leurs écosystèmes. Dès 1346, le roi Philippe VI de Valois instaure la toute première loi des forêts pour économiser les réserves de bois et faire face à la consommation excessive du pays. Les "forestiers" sont alors chargés de la sauvegarde des ces milieux naturels. Aujourd'hui, la préservation des espaces forestiers s'associe à une démarche de développement durable. Le dernier "code forestier" date de 2016 et il est ancré dans une démarche écologique pour protéger la biodiversité et lutter contre le changement climatique.

 

Nous nous engageons à vous fournir les meilleurs conseils et recommandations pour vous accompagner dans vos choix et dans votre vie quotidienne.

Pour plus de renseignements sur nos produits, n’hésitez pas à nous contacter !

 

Laisser un commentaire
Envoyer
L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter